Interprétation des résultats

Le dépistage nous donne donc le statut sérologique du chat. Cependant, le résultat obtenu peut être faussé à certaines conditions. Un deuxième test peut alors s'avérer nécessaire afin d'être définitivement fixé.

Le test est positif

Vous avez amené votre chat chez le vétérinaire, vous l'avez fait testé, et là... positif FeLV :(

Ne paniquez pas trop vite!

La première chose à garder à l'esprit, en toutes circonstances, c'est que vous avez toujours le même chat, avec le même caractère, la même couleur, etc... Le résultat ne va pas tout faire basculer d'un coup, et ça ne le transformera pas comme avec un coup de baguette magique.

La deuxième chose, c'est qu'un résultat positif n'est pas une fatalité!

Les tests rapides, pratiqués chez le vétérinaire, offrent l'avantage d'avoir le résultat en un minimum de temps. Mais ces tests, bien que performants, ont certaines limites.

En effet, vous saurez qu'au moment du test, votre chat est porteur du FeLV. Cependant, l'infection par le FeLV peut être transitoire, évoluant vers une neutralisation du virus (votre chat se débarrasse du FeLV et devient négatif dans les mois qui suivent), ou elle peut être permanent (votre chat est FeLV+ à vie). Les tests rapides ne permettent pas de dire si la virémie est transitoire ou permanente, et donc si votre chat restera FeLV+ ou deviendra FeLV-. Aussi, le résultat que vous aurez lors du test pourrait être différent quelques mois plus tard.

 

En cas de résultat positif, plusieurs cas peuvent se présenter.

 

  • Le chat est en virémie transitoire.

30 à 40% des chats infectés par le FeLV vont réussir à se débarrasser du virus dans les 4 à 12 semaines suivant l'infection.

De ce fait, votre chat est peut-être positif, mais de façon provisoire seulement. Cependant, cela suppose que le test soit pratiqué peu de temps après l'infection.

L'historique et l'état clinique du chat est aussi à prendre en compte. Si vous faites tester un chat dont l'état de santé laisse penser à une infection par le FeLV (tumeurs, immunodéficience, etc...), il est fort probable qu'il ne soit pas concerné par la virémie transitoire. De même, si vous faites tester votre petit chaton dont toute la portée et la mère sont FeLV+, il y'a peu de chance qu'il s'agisse d'un virémique transitoire. En revanche, votre minet en pleine forme, sans aucun problème de santé, que vous aurez fait tester juste pour savoir, aura plus de chance de rentrer dans cette catégorie (le résultat n'est pas garanti, mais il a plus de chances).

 

  • Le chat est en virémie permanente.

Cela concerne environ 30% des chats testés positifs au FeLV.

Dans ce cas, le chat est réellement positif, sans espoir de retour. Seulement, les tests rapides ne permettent pas de dire s'il est en virémie transitoire ou permanente. Vous ne le saurez qu'après un retest.

On en revient à notre chat à l'état de santé en berne, et à notre chaton issu d'une famille de FeLV+ : les chances que ce soient des virémiques permanents sont très élevées.

Notre minet en bonne santé a des chances aussi d'être dans cette catégorie. Cependant, même si son espérance de vie est plus réduite, il peut néanmoins vivre encore quelques années.

 

  • Le chat est un faux positif.

Cela peut arriver lors d'erreurs de manipulation ou de problèmes techniques. De plus, les tests rapides présentent une sensibilité et une spécificité élevées, mais inférieur à 100%. Aussi, une erreur est toujours possible.

Là aussi, il est important de tenir compte de l'état de santé du chat, de son historique, de ses conditions de vie...

Petit chaton FeLV+ qui a une famille de FeLV+ ne sera pas concerné. Ses antécédents familiaux et ses conditions de vie ne pourront pas donner un faux positif.

Pour notre chat malade, s'il n'a jamais été testé, n'est pas vacciné contre le FeLV et sort régulièrement, il est fort probable que ce ne soit pas un faux positif (mais il existe quand même la possibilité qu'il le soit). S'il a toujours été vacciné contre le FeLV, testé négatif régulièrement, n'a jamais cotoyé d'autres chats... Les possibilités qu'il soit un faux positif seront élevées.

De même pour notre minet en bonne santé : s'il ne sort pas ou s'il est issu d'un groupe où il est le seul à avoir été testé FeLV+, les chances qu'il soit un faux positif sont réelles.

Votre chat est négatif.

Ouf! Votre chat a été testé négatif chez le vétérinaire!

A moins que...

 

Plusieurs cas peuvent donner un résultat négatif.

 

  • Le chat n'a pas été exposé au virus.

Ca sera le cas pour votre chat d'appartement, qui ne sort jamais et qui n'a pas été en contact avec d'autres chats ou avec un chat FeLV+.

Ca sera le cas pour votre chat qui ne sort que dans son jardin et qui ne cotoie que des chats négatifs.

Ca sera le cas de votre chat qui patrouille dans le quartier et qui a la chance de ne pas fréquenter de FeLV+.

Dans le 1er cas (chat d'appartement), vous pouvez considérer le résultat comme étant négatif. Dans les deux autres cas, restez prudents.

 

  • Le chat a été exposé au virus mais est devenu négatif.

30 à 40% des chats infectés par le FeLV sont concernés.

Ca peut être le cas si votre chat vit avec un FeLV+ depuis des années et qu'il ressort négatif (sous réserve d'avoir un état de santé convenable).

Ca peut être le cas de votre chat testé FeLV+ une première fois et testé FeLV- une 2eme fois (ce qui suppose qu'il s'agit d'un retest).

Ca peut être le cas du chat que avez récupéré il y'a quelques mois dans la rue et que vous avez fait testé plusieurs fois, ressortant à chaque fois négatif. Mais là, impossible de dire s'il s'agit d'un positif devenu négatif ou d'un chat non exposé au virus.

 

  • Il s'agit d'une infection précoce.

Votre chat a été contaminé il y'a quelques jours. Dans ce cas, le virus est encore en cours d'installation dans l'organisme et n'est pas encore passé dans le sang.

 

  • Le chat est en infection latente.

Il a été contaminé par le FeLV, mais le virus s'est logé dans la moelle osseuse et ne circule pas dans le sang. Dans ce cas, le FeLV est indétectable par un test rapide.

 

  • L'infection est localisée.

Ca peut être le cas en cas de stomatite, de tumeur, etc... Le FeLV ne circule pas dans le sang mais il se limite à certains organes, où il se réplique. Les tests rapides donneront donc un résultat négatif (il convient dans ce genre de cas de pratiquer une PCR pour connaître le statut sérologique du chat).

 

  • Le chat est un faux négatif.

Les tests rapides ne présentant une fiabilité à 100%, bien que très performants, la possibilité d'un faux négatif n'est pas à exclure. Cependant, dans la pratique, ça reste très rare.

Refaire le test.

Votre chat a été testé positif et vous voulez confirmer ou infirmer ce résultat? Bon réflexe!

Un chat testé FeLV+ une première fois doit toujours être retesté! En effet, comme déjà dit, il peut évacuer le virus et devenir négatif.  

 

Vous pouvez refaire un test rapide, 3 mois après le 1er test positif. Ainsi, vous serez fixé sur le résultat. Si les deux tests sont positifs, alors on peut en conclure que votre chat est infecté de façon permanente, et qu'il est donc bien FeLV+. 

Vous pouvez aussi refaire le test par PCR (plus accessible et utilisé couramment) ou par IFI. 

 

Votre chat a été testé négatif, mais vous avez des doutes?

Dans certains cas, un test peut se révéler faussement positif.

Il est conseillé de faire retester un chat testé FeLV- :

  • si le contact avec un individu infecté est récent : la transmission a peut-être eu lieu mais l'infection est encore trop précoce pour être détectable.
  • si vous venez d'avoir le chat et que son passé est inconnu (par exemple, vous venez de le trouver) et que, donc, on ne sait pas s'il a été ou non en contact avec un individu infecté, ou s'il est vacciné contre la leucose.
  • si l'examen clinique laisse penser à une infection par le FeLV (chat malade). Dans ce cas, il sera préférable de refaire le test par PCR (surtout en cas d'infection localisé supposée) plutôt que par test rapide.

 

En revanche, si votre chat est en bonne santé (aucun signe clinique quelconque), qu'il n'a pas été en contact avec un individu infecté... voir que vous l'avez depuis des années, qu'il vit seul et n'a jamais mis une patte dehors... un 2eme test ne sera pas nécessaire. Vous pouvez toujours le faire pour être sûr, mais il ressortira probablement négatif.


Divergences de résultats.

Lorsqu'on refait tester un chat pour confirmer ou infirmer un résultat positif, il peut y avoir deux résultats différents.

 

1er test rapide positif - 2eme test rapide négatif.

Un 1er test rapide positif, suivi d'un 2eme test rapide négatif (retest effectué 12 semaines après le 1er test), indiquera soit une infection régressive (le chat arrive à se débarrasser totalement du virus), soit une infection latente (le virus se loge dans la moelle osseuse et n'est plus détectable dans le sang).

Tout dépendra de l'historique du chat, de son examen clinique, etc... Dans le doute, une PCR pourra être faite afin d'y voir plus clair.

 

1er test rapide positif – 2eme test par IFI négatif.

 Un test rapide positif indique la présence de l'antigène p27 dans le sang.

Un test IFI positif indique la présence du virus dans la moelle osseuse.

 Un test IFI négatif indiquera donc l'absence du virus dans la moelle osseuse. Face à un test rapide positif, une IFI négative ne signifiera pas une absence d'infection totale (et donc un chat négatif FeLV), mais que le chat est infecté par le FeLV soit de façon transitoire, soit que le virus n'a pas encore atteint la moelle osseuse.

 

1er test rapide positif – 2eme test par PCR négatif.

Une PCR négative indiquera soit une absence d'infection (le chat n'est pas FeLV+), soit une régression de l'infection (le chat est devenu négatif), soit une infection localisée (si le prélèvement n'a pas eu lieu dans l'organe infecté).

Face à un test rapide positif, un test PCR négatif signifiera que le chat n'est pas infecté (défaillance du test rapide? Régression de l'infection entre les deux tests?).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site