Les différents stades de l'infection par le FeLV

En 1979, le Docteur J.L. Rojko a pratiqué diverses expériences afin de pouvoir mieux comprendre la pathogénie de l'infection du FeLV. Ces expériences ont permis de distinguer six stades de l'infection.

Stade 1

La pénétration du virus se fait suite à un contact avec les muqueuses de la bouche et du nez.

Le virus entre dans l'organisme du chat, puis se réplique dans les amygdales et le tissus lymphoïde local. Puis, la réplication virale va se poursuivre dans les ganglions de la tête et du cou.

Ce premier stade correspond aux 2-3 premiers jours suivant l'exposition au virus.

Stade 2

Dans les 12 jours suivant l'infection, le virus va se répliquer dans les lymphocytes et monocytes circulants. Ainsi, il va pouvoir être transporté vers des sites de multiplication secondaires, tels que la moelle osseuse et les tissus lymphoïdes (rate, thymus, intestins...).

Stade 3

A ce stade, les tissus lymphoïdes sont atteints. Une forte réplication virale a alors lieu, en particulier dans les lymphocytes B de ces tissus.

Si la réponse immunitaire est suffisante et que le chat infecté arrive à produire assez d'anticorps neutralisants, le virus peut être éliminé et l'infection enrayée. Dans le cas contraire, l'infection se poursuit.

Stade 4

Lorsque l'infection se poursuit, le virus atteint les cellules de la moelle osseuse : les mégacaryocytes (cellules responsables de la production des plaquettes sanguines) et les cellules granulopoiétiques..

Stade 5

La moelle osseuse libère les neutrophiles et les plaquettes infectées et la virémie devient permanente (le chat devient alors vraiment positif). L'antigène viral peut être alors détecté.

A ce stade-là, l'organisme peut encore se défendre et stopper l'infection, mais cela reste cependant rare.

Stade 6

En l'absence d'une réponse immunitaire, l'infection continue et atteint divers organes et parties du corps : glandes salivaires, appareil respiratoire, estomac, pancréas, vessie, tissus mammaire, pharynx, oesophage, reins... Le virus est alors présent dans les différentes sécrétions et excrétions : salive, lait, urines, fécès. Le chat est alors excréteur et peut contaminer ses congénères.

En conclusion

Pendant la phase d'infection, le chat ne présente que quelques signes cliniques : fièvre et ganglions gonflés. Cette phase passe souvent inaperçue.

Durant les premiers stades, le chat n'étant pas excréteur, il n'est, de ce fait, pas contaminant. Ce n'est qu'à partir du stade 6, une fois que le virus s'est répliqué partout où il pouvait et qu'il est présent dans les différentes sécrétions du chat, que la contamination entre chats peut se faire.

L'infection se déroule en 3 à 6-8 semaines. Aussi, lorsque l'antigène viral est détectable et que le chat devient excréteur, ça fait déjà un moment qu'il a été en contact avec un individu infecté.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×