Les victimes du FeLV

Le FeLV touche exclusivement ces petites bestioles poilues qu'on appelle des chats. Mais quels sont ceux qui sont le plus à même d'être infectés?

Le sexe du chat

Mâle ou femelle : les deux peuvent attraper le FeLV. Le FeLV n'a pas de préférence à ce niveau.

En revanche, les mâles sont généralement plus touchés que les femelles. Selon des études, 52 à 61% des chats testés FeLV+ sont des mâles.

 

Ceci s'explique par le fait que le mâle présente un comportement moins sédentaire que la femelle. Il est donc amené à vadrouiller plus loin et plus souvent que bobonne qui reste au foyer (même si ce n'est pas systématique quand il s'agit du caractère de l'animal).

Ce comportement moins sédentaire du mâle trouve en grande partie son origine dans... la saison des amours!

Un mâle non castré va parcourir des kilomètres pour trouver l'âme soeur (qu'il larguera finalement après avoir procédé à l'accouplement) et ainsi rencontrer d'autres chats : des mâles avec qui il se battra férocement pour conquérir le coeur de sa belle, des chats qui se trouveront juste là parce qu'ils sont là, et... l'amour de sa vie, celle avec qui il aura de beaux chatons.

 

Les femelles sont moins touchées que les mâles car elles ont moins tendance à partir au loin pour étendre leur territoire et procréer. Généralement, ce sont les mâles qui viennent à elles (ce qui ne veut pas dire pour autant qu'elles ne s'éloignent jamais). Et elles sont moins enclines à la bagarre (et donc à un contact physique) que les mâles, ce qui réduit un peu les risques. En revanche, elles peuvent transmettre le FeLV à leurs chatons.

 

La non-stérilisation est un facteur important de transmission du FeLV. En effet, elle entraine des comportements agressifs et de recherche des autres, soit pour se battre soit pour procréer, ce qui multiplie les chances de contact plus qu'étroit entre les chats, et donc favorise la contamination.

Ce n'est pas la seule source de transmission, le FeLV étant un virus de contact, mais ça joue en grande partie dans sa propagation. Donc... Faites castrer vos chats et stériliser vos chattes! Pour leur bien et celui des autres!

L'âge du chat.

L'âge moyen des chats FeLV+ se situe entre 3 et 5 ans.

Les chats présentant la plus forte réceptivité au virus sont les chatons, spécialement ceux de moins de 4 mois, en raison de leur système immunitaire assez délicat et immature.

Les chats âgés sont aussi plus sensibles que les adultes d'âge moyen. A partir de 7 ans, les risques d'infection seraient de nouveau plus élevés.

Même si certains âges sont plus sensibles à l'infection, n'importe quel chat à n'importe quel âge peut être infecté.

 

Les nouveaux-nés issus d'une mère FeLV+ sont tous infectés. Les chatons infectés avant 8 semaines développent une maladie mortelle dans 85 à 100% des cas. Expérimentalement, une dose virale qui contaminerait 100% de chatons de 8 semaines non immunisés ne contaminerait que 15 à 20% de chatons de 6 mois.

Le mode de vie du chat

Les chats vivant en communauté ont plus de chance de contracter le virus.

En effet, le FeLV est un virus de contact, qui se transmet par le partage des gamelles, litières, etc... et contacts amicaux tels que léchages mutuelles, de même que par l'accouplement. Un simple contact occasionnel (par exemple, un FeLV+ qui va croiser un FeLV-) ne suffit pas à transmettre le virus. Il faut des contacts prolongés pour que le virus se transmette de l'un à l'autre, ce qui est aisé entre chats qui vivent ensembles.

De ce fait, les chats de races, comme les chats de gouttière, sont tout autant exposés à une contamination.

Cela s'entend bien sûr en l'absence de contrôle (tout ou partie des chats non testés) et de vaccination contre la leucose.

 

Les chats qui sortent sont plus exposés au virus car sont plus à même de rencontrer d'autres chats, dont des chats potentiellement positifs.

Par extension, les chats vivant à la campagne sont plus atteints par le FeLV car ils sont plus amenés à sortir dehors, alors que les chats vivant en ville mènent plutôt une vie de chat d'intérieur, et ont donc des contacts un peu plus limité avec des chats potentiellement infectés.

En conclusion

Les chats mâles entiers, d'un âge moyen de 3 à 5 ans et ayant accès à l'extérieur sont les plus exposés au virus. En effet, ils mènent une vie moins sédentaire que les mâles castrés et sont amenés à être en contact avec un bon nombre de chats.

Le FeLV étant un virus de contact, les chats vivant en communauté sont également plus exposés, sous réserve d'une absence de contrôle du statut sérologique et de vaccination. En effet, si on mélange tous les chats sans savoir s'il y'a des FeLV+ dans le lot... les possibilités de contamination sont beaucoup plus élevés que si les chats sont testés et soit séparés soit vaccinés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×