Stades d'évolution du FIV

 

Selon les classifications, l'évolution du FIV se divise en 3, 4 ou 5 stades. Dans les faits, quelque soit la classification, l'évolution reste la même. Le nombre de stade permet seulement de distinguer les différentes étapes et de les préciser.

 

Nous retiendrons la classification en 5 stades, car elle reste la plus complète et la plus explicite.

 

Phase I : la primo-infection.

Le virus vient de faire son entrée dans le chat et va commencer à s'y installer. Le chat développe un syndrome mononucléosique, et devient alors porteur chronique du FIV et d'anticorps, et est potentiellement contagieux.

On peut alors observer une fièvre modérée, une augmentation de la taille des ganglions, voir une anorexie, conjonctivite, diarhée...

Ce stade dure de quelques semaines à quelques mois et passe souvent inaperçu.

Le taux de mortalité à ce stade de l'infection est très faible, à moins que le chat soit déjà positif au FeLV (ça augmente le taux de mortalité, mais ça ne veut pas dire pour autant qu'il va mourir dessuite et automatiquement) ou déjà bien malade d'autre chose.

La détection du FIV par des test spécifiques à ce stade est très mitigée. En effet, pour être détectable, il faut que le FIV ait le temps de s'installer dans le corps, augmente sa charge virale, produise des anticorps, etc... Donc un test peut sortir négatif à ce stade de l'infection, alors qu'il ressortira positif plus tard.

Phase II : porteur asymptomatique.

Le virus s'est installé dans le chat. Le gentil matou ne présente pas de symptômes mais reste quand même porteur du virus.

Pendant ce stade, le chat est donc comme n'importe quel chat. Il vit sa vie, n'est pas plus malade qu'un autre, ne développe pas forcément des maladies liées au FIV. Bref, tout va bien... en apparence. Le nombre de leuphocyte CD4 (un type de globules blancs) décline notamment. Le chat paraît sain, et le virus se fait sa petite place tranquille.

Le chat reste néanmoins contagieux pour les autres chats.

Ce stade peut durer de 5 à 10 ans selon les statistiques. Mais cela ne veut pas dire qu'au bout de 5 ou 10 ans, le chat va tomber. Tout dépend de son âge, de son état de santé, de ses conditions de vie... Dans les faits, cette phase peut s'éterniser jusqu'à ce que le chat quitte ce monde de vieillesse.

Lors de ce stade, le FIV est détectable lors des test spécifiques.

Phase III : phase de la lymphadénopathie.

Ce stade correspond à une augmentation excessive de la taille des ganglions lymphatiques.

Le virus se réveille, se multiplie et détruit les globules blancs. Les défenses immunitaires s'affaiblissent et le chat devient donc plus sujet à des infections opportunistes.

Ce stade dure de quelques mois à une année et passe souvent inaperçu.

Chez les jeunes chats infectés de naissance, cette phase est persistante.

Phase IV : l'ARC ou Pré-SIDA.

Des infections secondaires chroniques apparaissent alors.

Au niveau de la bouche : stomatites ou gingivites.

Au niveau respiratoire ou occulaire : rhinites et conjonctivites chroniques ou récidivantes.

Au niveau de la peau : abcès qui ne guérissent pas, etc...

Une perte de poids est aussi souvent constatée, généralement inférieur à 20% du poids du chat.

 

Le chat ne développe pas automatiquement tous ces symptômes, mais leur apparition ou leur chronicité sont souvent significatifs.

 

C'est à partir de ce stade que la majorité des chats sont dépistés FIV+. Pourquoi? Parce que c'est à partir de ce stade-là que le chat devient vraiment malade, qu'on s'en inquiète et que le vétérinaire va juger fort utile de le tester.

Ce stade peut durer de quelques mois à quelques années, selon le type de maladies opportunistes installées, leur traitement, etc... (un chat développant une stomatite et étant soigné pour ça aura plus de chance de vivre 1-2 ans de plus qu'un chat développant cette même stomatite mais sans recevoir aucun soin, donc la durée dépend des pathologies et des soins).

La plupart des chats ayant atteints ce stade décèdent des infections secondaires qu'ils ont développés et n'atteignent donc pas le stade V.

Phase V : le SIDA.

Le dernier stade de l'évolution (pour ceux qui n'ont pas trépassé au stade IV). Il est souvent associé avec la phase IV car le principe reste le même : infections et maladies opportunistes qui profitent de l'affaiblissement du système immunitaire pour s'installer et dévorer peu à peu le chat. Son corps devient un terrain de jeu pour les pathologies et parasites divers. Le chat est très sensible à toutes sortes de choses : parasites, bactéries, virus...

A ce stade-là, la durée de vie est réduite à quelques mois. Le chat est sujet à toutes les infections qui passent, est très difficile, voir impossible, à soigner...

Perte de poids importante (supérieure à 20%), perte d'appétit, anémie, fièvre, léthargie,...

A ce stade, les soins sont essentiellement palliatifs.

Puis, la mort survient :(

Autres classifications

La classification en 3 stades correspond à :

_ phase I : primo-infection.

_ phase II : porteur asymptômatique.

_ regroupement des phase III, phase IV et phase V : quand le virus se réveille et que les maladies opportunistes s'installent.

La classification en 4 stades correspond à :

_ phase I : primo-infection.

_ phase II : porteur asymptômatique.

_ phase III : lymphadénopathie.

_ regroupement des phase IV et phase V : ARC et SIDA.

 

 

Pour en savoir un peu plus sur les symptômes rencontrés chez les FIV, c'est ici

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×